Avec l’appui du FPM, mise à niveau des institutions financières

Avec l’appui du FPM, mise à niveau des institutions financières

http://7sur7.cd/new/avec-lappui-du-fpm-mise-a-niveau-des-institutions-financieres/

Faisant d’une pierre deux coups, les organisateurs ont, au cours de cette cérémonie de lancement de la session 2016, procédé à la remise des certificats aux lauréats de la 2ème session 2015.

Le représentant de la Cellule d’exécution de financement en faveur des Etats fragiles (CFEF), Didier Muderwa Marandura, a procédé, le lundi 2 mai 2016, au lancement de la nouvelle session de formation de renforcement des capacités qu’organise le Fonds pour l’inclusion financière (FPM) à l’attention des institutions financières en République démocratique du Congo.

Il a justifié l’intervention de la CFEF, structure du ministère des Finances, à cette formation. Le 10 février 2015, le gouvernement, à travers le ministère des Finances et la CFEF ont signé un contrat pour mettre à la disposition du FPM un appui financier afin de soutenir les activités des institutions de micro finance (IMF), entreprises féminines et autres. Un accent a été mis sur l’agro-industrie et services. Cette collaboration a produit des résultats qui ont encouragé le ministère des Finances à rester aux côtés du FPM.

REMISE DES CERTIFICATS

Au cours de cette cérémonie de lancement de la nouvelle session 2016, les organisateurs ont procédé à la remise des certificats aux lauréats de la session de formation 2015.

Le directeur général du FPM, Jean-Claude Thetika, a souligné le bien-fondé des formations que son Asbl assure : « La contrainte majeure à laquelle font face les institutions financières congolaises sont les ressources humaines. Pour éviter des risques dans ce secteur, on doit être sur de la qualité des personnes qui sont à la commande. Compte tenu de ce problème, nous nous sommes dit qu’il était important que le FPM joue un rôle majeur dans la formation. Nous ne faisons pas tout, mais nous essayons de répondre à des besoins les plus pratiques. D’où, cette cérémonie de remise des certificats aux lauréats de la deuxième session de formation 2015».

La formation, organisée à Kinshasa et dans l‘Est du pays, a réuni, au total 91 candidats issus d’une dizaine d’institutions. Elle s’est adressée aux managers, gestionnaires d’agences, gestionnaires des risques, contrôleurs et auditeurs internes. Trois certificats ont été remis aux lauréats qui ont suivi la formation OIT sur le management; sur la gestion prévisionnelle des risques; et sur la gestion du portefeuille de l’Etat.

LE SÉRIEUX

Le formateur OIT, Francis Madimu, a émis le vœu de voir les bénéficiaires de cette formation contribuer à l’amélioration de leurs institutions respectives. Il a encouragé le FPM Asbl à continuer avec ce genre d’initiatives capables de relever le niveau des institutions financières en RDC.

Au nom des lauréats, le représentant de Camec Mbanza Ngungu, Masha Matondo Masala, s’est dit reconnaissant de la qualité de la formation reçue. « On s’est rendu compte que ce qu’on faisait avant n’était pas correct», a-t-il déclaré.

La formation a permis aux bénéficiaires d’avoir des atouts nécessaires à l’adaptation opérationnelle au grand métier de micro finance. La formation leur a permis à s’outiller de manière à identifier et à évaluer les nouvelles approches dans la gestion du produit, de portefeuille, en analyse quantitative et qualitative, la relation client de la gestion prévisionnelle des risques. Par le programme de cette formation, ils ont aussi exprimé leur satisfaction du fait qu’ils sont désormais capables d’appréhender autrement leur travail de gestionnaire, notamment par l’amélioration de la qualité de travail dont e recouvrement de produits.

Tout porte à croire que la façon dont ces formations d’un cycle de trois mois sont organisées traduit le sérieux du FPM. Pour preuve, l’Asbl consacre même un temps de suivre si les bénéficiaires appliquent les acquis des formations reçues. Ce qui dénote qu’il y a un suivi très rigoureux.

Par Bienvenu IPAN