PDIFM – Matinée d’information sur le Système National de Paiement

De gauche à droite, M. le Coordonnateur National de la CFEF, SE M. le Ministre des Finances, M. le Directeur des opérations de la Banque mondiale et M. le Gouverneur de la BCC

Réunir l’ensemble des parties prenantes pour faire l’état des lieux de la mise en œuvre de la composante, de convenir des étapes futures et de définir le rôle que chacune doit jouer pour faire aboutir à la modernisation du SNP était le but de la matinée d’information que la CFEF a organisé ce vendredi 03 mars 2017. Banques commerciales agréées, Fédération des Entreprises du Congo, régies financières, Agence Nationale pour la Promotion des Investissements, institutions de microfinance, opérateurs de la téléphonie cellulaire et coopératives d’épargne et de crédit ont assisté à cette cérémonie qui a été présidée par SE M. Henri Yav Mulang, Ministre des Finances, rehaussée de la présence de MM. Amadou Moustapha Ndiaye et Deogratias Mutombo, respectivement Directeur des opérations de la Banque mondiale en RDC et Gouverneur de la Banque Centrale du Congo (BCC).

Dans son mot de bienvenue, M. Alain Lungungu, Coordonnateur de la CFEF, a remercié les participants, en dépit de leurs agenda très chargés, d’être venus échanger sur la problématique du système financier congolais, en ce qui concerne la modernisation des infrastructures des paiements devant permettre un accroissement de la disponibilité de financement à terme pour les micros, petites et moyennes entreprises.

Une vue de l’assistance

Cette matinée est « une initiative qui nous offre l’opportunité de faire large écho des changements en cours dans domaine des infrastructures financières de paiement et des marchés, lesquels permettent plus d’efficacité et de sécurité le dénouement des transactions commerciales et financières dans notre pays », a déclaré M. Mutombo, faisant allusion au constat de la BCC depuis 2008. En effet, des insuffisances ont été relevées, notamment en ce qui concerne la forte prédominance de l’utilisation des billets de banque, l’usage des moyens de paiement non normalisés, les coûts élevés et les longs délais dans les dénouements des transactions bancaires, le recours permanents aux correspondants bancaires étrangers, le caractère privatif et cloisonné du réseau monétique et un cadre juridique inadapté. De l’avis de M. le Gouverneur de la BCC, son institution met tout en œuvre pour mettre en service le centre de traitement monétique interbancaire, malgré le défi de ramener toutes les banques commerciales à intégrer le nouveau système. « Un tel idéal devrait éviter à toute banque de se mettre en dehors du système et de s’exposer aux biais de la concurrence » a conclu M. Mutombo.

Pour sa part, Amadou Moustapha Ndiaye, Directeur des opérations de la Banque mondiale, « la RDC étant un des rares pays au monde ne disposant pas d’une chambre de compensation de gros montants. Cette mise en service est un signal fort et une avancée technologique majeure ».

« La modernisation des infrastructures de paiement pour une inclusion financière s’articule autour de la fourniture des réseaux de télécommunications interbancaires, la fourniture d’un système de transfert automatisé multidevise et d’un dépositaire central des titres, la mise en œuvre opérationnelle des systèmes acquis avec l’assistance technique d’une firme spécialisée de réputation internationale et l’acquisition d’un Switch Monétique interbancaire national en faveur de la Banque Centrale du Congo » a rappelé SE M. le Ministre des Finances dans son discours d’ouverture de la matinée.

Et de noter que la mise en œuvre de la plupart de ces réformes est subordonnée aux préalables concernant la promulgation de la loi applicable au système national de paiement, dont son Ministère suit l’examen au Parlement avec un engagement particulier. Quant à la normalisation de nouveaux chèques et l’accélération des travaux de mise à niveaux des banques commerciales, il est impératif que la BCC et les banques se mettent d’accord d’urgence sur un calendrier précis pour le retrait progressif des anciens chèques et le plan de mise en œuvre des nouvelles normes édictées par la banque centrale.

Échange d’expérience par Mme Alice Nzanza – Experte de la Banque mondiale

La première session de travail a été animée par M. Kapinga, Directeur de la Direction des Systèmes de Paiement à la BCC. Dans son exposé, il a présenté les raisons de la réforme du système national de paiement, les objectifs de cette réforme, l’architecture du système à implémenter et l’état d’avancement des activités. Il sied de noter qu’à ce jour, le développement, l’acquisition et l’installation du matériel sont achevés. La formation des utilisateurs au niveau de la BCC et des banques commerciales ainsi que l’organisation des essais pilotes, suivis de la mise en place d’assistance directe ont déjà eu lieu. Cependant, un léger retard est signalé dans le niveau d’intégration des banques commerciales au système ATS/CSD.

Mme Alice Nzanza, Experte de la Banque mondiale en Système de paiement, a, au cours de la deuxième session de travail, d’abord partagé avec l’assistance son expérience sur l’approche stratégique de la réforme du système national de paiement, notamment les aspects liés à la collaboration, à la coordination et à la sensibilisation de parties prenantes. Ensuite, elle a esquissé les rôles et les responsabilités de chaque partie prenante. « La banque centrale doit être au cœur de la réforme » a-t-elle rappelé à tous.

Intervention d’un représentant de banques commerciales lors du débat

A la suite de ces présentations, plusieurs participants ont pris la parole pour poser des questions d’éclaircissements ou pour apporter des suggestions sur la réforme en cours.

Pour rappel, la réforme du système national de paiement est une composante du PDIFM, un projet qui vise la modernisation de l’infrastructure financière et l’accroissement de la disponibilité de financement à terme pour les micros, petites et moyennes entreprises. Il est financé à hauteur de 30 millions de dollars américains par la Banque mondiale.

Voir la galerie photo