PDPC – Participation à la Foire Agricole Internationale de Kinshasa 2016

Visite du stand PDPC par SEM le Ministre de l'Economie Nationale

Visite du stand PDPC par SEM le Ministre de l’Economie Nationale

Du 16 au 26 septembre 2016, le Projet de Développement du Pôle de Croissance Ouest (PDPC) a été présenté aux visiteurs de la première édition de la Foire Agricole Internationale de Kinshasa (FAIKIN). Organisée par le Ministère de l’Agriculture de la Ville-province de Kinshasa, dans l’enceinte de l’Académie de Beaux – Arts, cette manifestation foraine qui s’est tenue sous le thème « Ensemble pour une Agriculture Performante et Durable » a été une opportunité pour les visiteurs de découvrir les activités de la première composante du PDPC, relatives au « développement des chaînes de valeur agricoles dans le Kongo Central ».

Les différentes activités menées dans le cadre de ce projet ont été expliquées à un large public composé des membres du Gouvernement central, des professeurs d’universités, des fermiers, des responsables des ONG et des fermes agro-pastorales, des étudiants et, bien sûr, de nombreux curieux. La plupart de questions ont tourné autour de l’aire d’intervention du Projet et de la sélection des filières ciblées.

Ainsi, le public a appris que l’objectif de cette composante est de mieux approvisionner les marchés en produits agricoles de qualité, y compris celui de Kinshasa,

M. le Conseiller Principal au Collège Agriculture de SEM le Premier Ministre au stand PDPC

M. le Conseiller Principal au Collége Agriculture de SEM le Premier Ministre au stand PDPC

à travers le renforcement des capacités des organisations paysannes agricoles et la mise en place des infrastructures rurales de base pour les 3 filières retenues, à savoir l’huile de palme, le manioc et le riz dans les pôles de Boma, Tshela et Lukula, en raison de leur fort potentiel de production d’huile de palme et le potentiel moyen de production de manioc , et de Kimpese, Mbanza-Ngungu et Kisantu, principalement pour la transformation du manioc et du paddy produit dans les périmètres rizicoles des territoires de Songololo et de Mbanza-Ngungu. La mission de produire des semences de riz de qualité, des boutures saines de manioc et des plantules de palmier à huile a été confiée à l’Institut National pour l’Etudes et la Recherche Agronomiques (INERA), sous la certification du Service National des Semences (SENASEM).

Les opérateurs semenciers se chargent de la multiplication des semences et boutures à mettre à la disposition des organisations paysannes. A ce jour, 2.513.603 mètres linéaires de boutures saines de manioc et 36 tonnes de semences de riz sont disponibles pour la saison 2016 – 2017.

Le­ renforcement de la capacité des organisations de producteurs est en cours depuis le début de cette année par la SNV. Il s’agit de renforcer la capacité d’environ 50 000 agriculteurs, à travers 250 coopératives, qui seront encadrées par 6 prestataires locaux de service.

Vue d'ensemble du stand PDPC

Vue d’ensemble du stand PDPC

Des centres de transformation des produits agro-alimentaires et points de collectes seront construits à Kimpese, Lukula et Tshela afin de fournir des produits intermédiaires à grande valeur ajoutée pour les agro-industries. Ces centres seront dotés d’équipements de transformation pour une utilisation par les organisations de producteurs des régions environnantes et offriront également une assistance technique destinée à améliorer la qualité ainsi que des services de formation technique et d’encadrement pour les PME et micro-entreprises. L’objectif est de construire un réseau intégré reliant les zones de production aux centres de collecte, aux centres de transformation agro-alimentaire et aux centres de consommation ainsi que la fourniture d’énergie et d’eau nécessaires à ces centres.

Concernant le dernier aspect, 14 structures et entreprises ont été recrutées pour la réhabilitation de 542 kms des pistes rurales­ et du réseau de l’INERA dans les centres de Mvuazi, Gimbi et Kondo afin de faciliter l’accès et le transport des intrants et des produits. Le renforcement de la fourniture en énergie électrique nécessaire au fonctionnement des centres techniques et des installations principales de transformation et d’extraction d’huile de palme de Lukula et Tshela a été confié à une entreprise spécialisée.

Des visiteurs suivent les explications de l'Experte en Suivi-Evaluation du PDPC

Des visiteurs suivent les explications de l’Experte en Suivi-Evaluation du PDPC

Le public a apprécié la cohérence de ce projet qui intègre toutes les activités qui rentrent dans l’atteinte des résultats, à savoir augmenter la productivité et accroître les revenus des paysans, dont au moins 40% des femmes.

Pendant 10 jours, la FAIKIN a réuni les agriculteurs, les fermiers, les femmes maraîchères, les petites et moyennes entreprises agricoles, mais aussi des chercheurs et instituts de recherche agricole, tout comme les grandes sociétés, agricoles, agro-industrielles et les partenaires techniques et financiers de la RDC.

Photos