Province du Kongo Central : Signature d’une Convention entre la RDC et la SNV pour booster l’agriculture

Photo Ministre des Finances

logo le phare

 

 

www.lephareonline.net

Le Gouvernement central, par le truchement de la CFEF (Cellule d’exécution des financements en faveur des Etats fragiles) a procédé hier mercredi 10 février à la signature de la Convention de Maîtrise d’ouvrage déléguée avec l’Organisation Néerlandaise pour le Développement, SNV, pour promouvoir le développement de l’agriculture paysanne dans la province du Kongo Central. Cela dans le cadre du Projet de Développement du Pôle de Croissance, PDPC, financé par la Banque mondiale à hauteur de 110 millions de dollars.

Présidée par le ministre national des Finances Henri Yav Mulang, cette cérémonie qui s’est déroulée dans son cabinet a connu la participation des autorités provinciales du Congo central. A savoir: lé gouverneur et le président de l’assemblée provinciale.

Le projet qui a trois volets vise, dans sa première composante, le développement des chaînes de valeurs agricoles dans les filières riz, manioc et huile de palme dans six pôles de la province du Kongo Central.

Par la signature de cette convention, le gouvernement congolais confie à la SNV, dans le cadre du PDPC, la mission d’opérateur de proximité pour la restructuration des organisations paysannes et la professionnalisation des producteurs dans les trois filières précitées.

Le programme consiste, en effet, à développer une série d’activités susceptibles d’augmenter la productivité et de créer des emplois avec pour objectif d’accroître les revenus de près de. 50.000 agriculteurs.

Pour parvenir au résultat attendu, il est prévu la construction des infrastructures physiques et la mise en place des structures institutionnelles à tous les segments des chaînes de valeurs agricoles : intrants, production, transformation, réseau logistique dépendant, voies de desserte agricole, commercialisation.

Par ailleurs, le rôle de la SNV consistera en la structuration des ménages paysans en. 250 coopératives agricoles, de 200 membres en moyenne, dont chacune bénéficier à des services de vulgarisation agricole à travers les champs écoles paysans. On établira également une connexion entre les coopératives et le réseau de 50 ateliers paysans à mettre en place, les 6 plateformes multi-services, ainsi que les trois plateformes agroindustrielles à construire à Kimpese, Lukula et Tshela.

Pour leur part, les plateformes se chargeront de la transformation et de la valorisation de 100.000 tonnes de produits issus’ des trois filières concernées, chaque année. A savoir : riz, manioc, et huile palme.

Selon le ministre des Finances, le Projet de Développement du Pôle de Croissance Ouest vient de franchir un pas de plus dans l’intégration de la dynamique paysanne dans le développement des chaînes de valeurs agricoles. Ce après plusieurs réalisations à son actif, dont les principales sont les suivantes :

– Le soutien à l’institut national d’études et recherches agronomiques, et au service national de semences (SENASEM) dans la production et la certification de 4.100 kg de semences de base de riz et de 520.000 mètres linaires de boutures saines manioc, fournis aux opérateurs semenciers ;

-La contractualisation avec 24 opérateurs semenciers de la province pour la production de quelque 4 millions de mètres linéaires de boutures saines de manioc et de 73 tonnes de semences commerciales de riz destinées aux coopératives agricoles ;

– La signature d’un accord avec l’Organisation des Nations unies pour lé développement industriel, ONUDI, en vue de l’assistance technique à l’implantation des trois plateformes industrielles de la province. D’autres actions sont actuellement en cours, signale-t-on

« La signature, ce jour, de la convention entre la République Démocratique du Congo, la province du Kongo Central, le PDPC d’une part, l’Agence Locale d’Exécution SNV d’autre part, vise à augmenter la productivité et l’emploi dans les chaînes de valeurs des filières ciblées du riz, du manioc et de l’huile dé palme dans les six pôles de ‘croissance, à savoir : Tshela, Lukula, Boma, Kimpese, Mbanza-Ngungu et Inkisi, traversant de ce fait toute la province du Kongo Central », a déclaré le gouverneur Jacques Mbadu.

Par Dom