PRSDHU : ASSISTANCE TECHNIQUE DE SANRU

IMG_4413_1024

Cérémonie de signature du contrat d’assistance technique

La CFEF a signé avec l’ONG SANRU (Soins de Santé Primaire en milieu Rural et Urbain) un accord de partenariat pour l’assistance technique et l’appui à trois Directions provinciales de la Santé (DPS) et 62 zones de santé, dans les provinces du Haut Katanga, Maindombe et Sud Ubangi, dans le cadre de la mise en œuvre du Projet de Renforcement des Systèmes pour le Développement Humain, PRSDHU en sigle. En effet, la composante 1.b de ce projet, il est prévu l’appui au Système National de gestion de l’Information Sanitaire et de la carte sanitaire (SNIS) du Ministère de la Santé Publique.

Ce 18 novembre 2015, M. Alain Lungungu, Coordonnateur National de la CFEF, et M. Albert Kalonji, Directeur technique de SANRU, ont signé un document qui engage l’ONG précitée à renforcer le leadership du Ministère de la Santé Publique (capacités de planification, de gestion et d’évaluation) à tous les niveaux de la pyramide sanitaire ainsi qu’au renforcement du système national d’information sanitaire par la production d’une information sanitaire de qualité pour permettre une meilleure prise de décision à différents niveaux.

De manière spécifique, il sera question d’appuyer la production des données sanitaires et cartographie dans les 62 zones de santé de trois Directions Provinciales de la Santé

M. Kadima, Directeur technique de SANRU (a gauche), et M. Lungungu Alain, Coordonnateur National de la CFEF

M. Kadima, Directeur technique de SANRU (a gauche), et M. Lungungu Alain, Coordonnateur National de la CFEF

ciblées, l’analyse et l’utilisation des données sanitaires dans la prise des décisions à différents niveaux dans les trois DPS ciblées ainsi que la coordination et le fonctionnement de la Direction nationale du SNIS.

Il est entendu que le renforcement du SNIS favorisera une gestion plus rationnelle à tous les niveaux de la pyramide sanitaire avec comme corollaire une planification plus adéquate,  une meilleure anticipation des activités et, donc, une offre de service de santé de qualité.

Pour atteindre ces résultats globaux, le plan pluriannuel et multibailleur du Ministère de la Santé Publique en rapport avec le renforcement du SNIS sera décliné chaque trimestre et chaque semestre en plannings périodiques qui feront l’objet de requête de fonds périodique.

Pour rappel, SANRU est une ONG nationale ayant une expérience de plus de 30 ans dans la mise en œuvre des projets de santé en RDC, faisant d’elle un des partenaires de choix du Ministère de la Santé Publique. Cette ONG a presté avec les financements des multiples bailleurs, dont la Banque Mondiale, l’USAID, le FM, l’UE, DFID, …

Pour le cas spécifique de la première composante du PRSDHU, « Systèmes d’information », l’objectif est de permettre une prise de décision axée sur les données et améliorer la transparence, entraînant une utilisation plus efficiente des ressources et une amélioration des résultats en matière de développement humain. Il est ainsi prévu, notamment, de IMG_4444_1024renforcer le système national d’information sanitaire du Ministère de la Santé Publique qui, depuis 2013, a débuté le renforcement de ce système dans le cadre de la mise en œuvre de la Feuille de route sur la recevabilité et la transparence dans ce secteur, avec l’appui de Partenaires Techniques et Financiers (PTF).

La Constitution de la RDC ayant consacré la décentralisation, le niveau central jouera les rôles normatifs et de régulation en définissant des règles de fonctionnement et d’appui aux provinces. Le niveau intermédiaire (provincial), à travers la Division provinciale de la santé, joue le rôle d’opérationnalisation de la mise en œuvre du Système d’Informations Sanitaires (SIS) au niveau des zones de santé dans la province. Toutes ces dispositions sont décrites dans l’Accord de partenariat CFEF-SANRU, signé en présence du Dr Salomon Salumu, Coordonnateur National du SNIS.