PRSDHU : Signature du Contrat CFEF – UNESCO pour la mise en place du Système d’Information pour la Gestion de l’Éducation

Signature-UNESCOLe Gouvernement de la RDC et l’UNESCO ont signé, ce mercredi 24 mars 2015, un accord d’encadrement du Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Initiation à la nouvelle citoyenneté dans la mise en place du Système d’Information pour la Gestion de l’Éducation (SIGE) décentralisé et de la carte scolaire, dans le cadre du Projet de Renforcement des Systèmes de Développement Humain (PRSDHU).

Le PRSDHU est un projet du Gouvernement congolais, financé par la Banque mondiale, mis en œuvre par la Cellule d’exécution des Financements en faveur des Etats Fragiles (CFEF), une structure du Ministère des Finances. Son objectif est de renforcer certains systèmes de gestion pour les services de l’éducation et de la santé dans 6 provinces de la RDC. Dans le secteur de l’Education, l’assistance technique de l’UNESCO vise à améliorer la gouvernance, la qualité et la décentralisation de l’information de l’éducation et d’initier une cartographie du système de l’éducation aux niveaux national, provincial et sous-provincial.

Au cours de la cérémonie de signature, Monsieur Lungungu Kisoso Alain, Coordonnateur National de la CFEF et Chef du projet, représentant le Ministère des Finances, a exprimé toute sa satisfaction pour la signature de ce contrat après plusieurs mois de préparation. Il a précisé qu’à travers cette cérémonie, courte mais riche, le déclenchement réel des activités de cette sous-composante devenait effectif et a conclu son mot en disant : « Passons immédiatement à l’acte, afin d’atteindre les résultats attendus par tous ».

Monsieur Abdouramanne Diallo, Représentant du Bureau de l’UNESCO en RDC, s’est réjoui de la concrétisation de plusieurs mois de négociations. En effet, pour lui, le choix de l’UNESCOIMG_0126-M pour accompagner la mise en place du SIGE est une marque de confiance du Gouvernement congolais vis-à-vis de l’institution qu’il représente. Par ailleurs, il s’est dit interpellé par des instances nationales et autres intervenants sur la nécessité à mettre en place cet outil de gestion. Pour Monsieur le Représentant de l’UNESCO, l’innovation de l’intervention de cette institution concerne l’utilisation des technologies de l’information et de la communication dans la collecte des données sur l’éducation.

Conscient des problèmes qui seront résolus dans le secteur de l’Éducation, le management de l’UNESCO a décidé de financer la mise en place du SIGE dans 2 provinces supplémentaires.

A titre d’information, le PRSDHU propose une approche caractérisée par une technologie flexible de l’information adaptée aux réalités du système actuel, à savoir utiliser, en plus des ordinateurs de bureau actuels, des tablettes et des smartphones. En termes de logiciel, il est prévu d’utiliser une base de données unique avec accès à distance, à partir de système téléphonique par SMS ou par internet. Cette approche renforcera le rôle des structures périphériques, y compris les écoles elles-mêmes, dans le processus de planification. Plus que le simple IMG_0133-Mfait de rassembler des données pour transmission au niveau central (Kinshasa), le nouveau système fournira un feedback à tous les niveaux du système de l’éducation et leur permettra de planifier sur la base des données.

Le projet procèdera au recensement de toutes les infrastructures du secteur scolaire, afin d’élaborer une carte scolaire des zones concernées.

Pour un montant d’USD 2,08 millions, la sous-composante « Système de gestion d’information du programme de l’éducation et Cartographie scolaire par le SIGE» du PRSDHU renforcera les systèmes de gestion d’information de l’éducation. Il sied de signaler que les secteurs de la santé et les systèmes de réglementation, d’approvisionnement et de logistique liés aux médicaments essentiels seront pris en compte par d’autres composantes du Projet.