PDIFM : VISITE DU RESEAU DE TELECOMMUNICATION INTERBANCAIRE

Visite 1Ce mardi 02 février 2016, une délégation de la CFEF, conduite par M. le Coordonnateur National, Alain Lungungu, assisté de M. le Chargé du PDIFM à la Banque mondiale, Philippe Aguera, a visité le réseau de télécommunication interbancaire, installé à la Banque Centrale du Congo, dans les 19 banques commerciales agréées et la Direction du Trésor et de l’Ordonnancement (DTO) dans le cadre de modernisation des infrastructures financières. Ce réseau, dans sa phase finale, permettra le règlement irrévocable en temps réel de tous les paiements de gros montants et des paiements électroniques de détail.

Accueillie par M. Jean-Louis Kayembe, Directeur général à la BCC, la delegation  a commencé par visiter le datacenter où sont installés une salle de serveurs ATS/CSD, un centre de surveillance du réseau, une salle dans laquelle sera installé le serveur Monétique et des équipements de fourniture en électricité. Selon les explications fournies par M. Manda, cadre de la BCC, le datacenter fonctionne comme une unité de secours en cas de défaillance de l’installation du Siège de la BCC. Une autre boucle relie la BCC aux banques commerciales en passant par Standard Télécom, entreprise qui a implémenté ce réseau.

PDIFM : Le réseau de télécommunication interbancaire est sur la bonne voie

Visite 3Après la visite du datacenter, la délégation s’est rendue dans deux banques commerciales  pour vérifier l’effectivité de la fonctionnalité du réseau interbancaire. A la Citibank, les infrastructures reliées à la BCC sont en place et il est attendu des équipements et des applications afin que le réseau soit opérationnel. A un jet de pierre de là, la délégation a constaté que la situation était identique à  Ecobank. Au terme de cette visite, les responsables de la CFEF, de la BCC, de la Banque mondiale et de Standard Telecom se sont prêtés aux questions de la presse.

En introduction, M. Alain Lungungu a indiqué que ces infrastructures vont indéniablement améliorer le climat des affaires dans la mesure où les transactions se feront en temps réel contre 6 à 7 jours actuellement. Et la CFEF se félicite de contribuer à cette activité qui va impacter la vie des congolais et surtout des opérateurs économiques.

Répondant à la presse, M. Jean-Louis Kayembe a insisté sur le fait que le Système national de paiement vient en appui à la bancarisation, en donnant la possibilité à la DTO de virer directement les salaires des fonctionnaires dans leurs comptes. Illustrant ses propos, ce haut cadre de l’Institut d’émission a expliqué comment un détenteur d’une carte de retrait peut désormais l’utiliser sur n’importe quel ATM. Il en sera de même pour les opérateurs économiques qui disposent des postes terminaux électroniques.

Pour sa part, M. Philippe Aguera s’est félicité de ce qui se fait, en parfaite collaboration entre le Gouvernement congolais et la Banque mondiale. En effet, il convient de Visite 2signaler qu’une partie de la construction du datacenter a été financée sur fonds propres de la BCC. Le Chargé du PDIFM à la Banque mondiale a rappelé que la rapidité et la fiabilisation dans les transactions ne peuvent donner l’impact et le succès au projet si le cadre légal n’est pas mis en place. Il s’agit de l’adoption des textes légaux sur le Système national de paiement et des instructions y relatives.

Pour rappel le réseau de télécommunication est une sous-composante de la première composante du PDIFM dédiée aux infrastructures du système national de paiement pour une finance inclusive, qui comprend aussi l’acquisition d’un commutateur national des cartes bancaires.

Au cours des semaines à venir, il sera procédé à la réception des équipements complémentaires permettant l’interopérabilité entre la Banque Centrale du Congo, les banques commerciales agréées et la DTO.

En terminant cette activité, le Coordonnateur de la CFEF a fixé rendez-vous à la presse pour une autre activité de communication, afin que le public comprenne le bien-fondé des innovations qui leur seront proposées avant la fin de l’année 2016.